L’équipe

Olivier Le Mell

51 ans, assistant d’éducation

Je suis marié et père de trois enfants de 20, 19 et 6 ans. Il y a dix-sept ans, avec mon épouse Fanny, nous avons acheté la vieille ferme de Ty Hornec à Dinéault qui appartenait à ses grands-parents maternels, pour la rénover et y installer notre foyer.

Après une formation en licence de mathématiques à Brest, j’ai exercé diverses activités professionnelles au service de mes concitoyens : après quelques temps comme barman au pub le Ceili à Quimper, je me suis engagé dans la gendarmerie où j’ai servi pendant 25 ans. J’ai eu ainsi l’opportunité d’exercer en outremer (Mayotte, Nouvelle Calédonie) puis en Mayenne avant de revenir au pays.

Pendant huit années, j’ai formé des jeunes adultes à l’école de gendarmerie de Dinéault, notamment en police judiciaire. Actuellement, je travaille auprès d’adolescents en tant qu’assistant d’éducation au lycée agricole de Châteaulin, ce qui me permet de conjuguer mon engagement auprès des jeunes et ma passion pour la terre.

Fortement impliqué dans la vie associative de Dinéault et du Porzay, j’ai décidé de m’engager au service de la commune afin d’en faire, avec vous, un lieu agréable et vivant, un lieu de rencontres, d’échanges et de solidarité, un lieu où il fait bon vivre ensemble, forts de nos différences.

Morgane Menec

44 ans, instructrice en urbanisme

J’habite à Gouspagne depuis 2013 et j’ai une fille de 15 ans.

Après un BTS agricole dans le domaine de l’eau, j’ai travaillé dans plusieurs bureaux d’études.

Aujourd’hui adjoint technique à la communauté de communes, je suis instructrice au service urbanisme après avoir passé 8 ans au SPANC.

Sensible à l’humain et à notre cadre de vie, j’ai rejoint la liste « Vivre ensemble » car comme beaucoup, je souhaite une politique plus proche des habitants et de leurs besoins, et je pense que tout démarre à l’échelon communal.

Mes diverses expériences me semblent au cœur des problématiques actuelles et je suis heureuse de les mettre à contribution dans cette démarche et insuffler une nouvelle dynamique dans la commune.

Dinéault est une commune riche de sa diversité, un beau potentiel pour de nouveaux projets collectifs d’intérêt commun.

Patrice Hascoët

57 ans, chauffeur de taxi

Je suis né à Dinéault et j’ai vécu à Châteaulin jusqu’en 1995, année de mon retour dans la commune. J’y ai rénové une maison.

Ma carrière a débuté dans la grande distribution, puis j’ai effectué mon service national à la brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris. J’ai exercé le métier de taxi-ambulancier de 1983 à 2006 puis la profession de chauffeur de taxi jusqu’à aujourd’hui.

Je suis marié depuis 1989 et père de deux garçons de 28 et 23 ans qui sont eux aussi entrés dans le monde du travail.

Mes ancêtres maternels étant d’origine dinéaultaise depuis plusieurs générations, j’ai envie aujourd’hui de plus m’investir dans la vie de la commune.

Odile Canqueteau

58 ans, retraitée de l’Education nationale

D’origine finistérienne, après avoir vécu et travaillé en Ile de France, j’ai choisi un retour aux sources en famille.
Séduits par Dinéault pour son cadre naturel et sa dimension humaine, nous nous y sommes installés.

Respectueuse de la nature, j’essaie de participer à sa préservation et d’en faire une de mes priorités.

Engagée pendant des années, auprès des enfants et des jeunes tant sur le plan professionnel qu’associatif, j’accompagne depuis quelques temps des aînés dans leur quotidien. Ces activités renforcent mes convictions sur l’importance de la présence d’associations et d’actions dans les communes afin de tisser du lien, favoriser les rencontres et les projets entre les générations, développer ou renforcer les services de proximité.

Attachée aux valeurs sociales, je suis sensible aux injustices et pense, après une première expérience d’élue en Ile de France, qu’il est important de participer et de s’engager dans la vie citoyenne. C’est pourquoi agir avec la liste “Vivre ensemble” me paraît une évidence.

Yann Colin

42 ans, technicien de maintenance

Technicien de maintenance depuis vingt ans, je vis depuis quelques années à Dinéault avec ma conjointe et mon fils.

J’ai fait mes études supérieures à Quimper. Après une jeunesse très sportive, je me suis investi dans plusieurs associations telles que Rapass (association locale majeure dans l’accompagnement et la diffusion de la musique) et le Douarnenez Aqua Club en tant qu’encadrant et moniteur de plongée sous-marine.

Souhaitant consolider et améliorer le cadre de vie de Dinéault, c’est avec plaisir que j’ai décidé de mettre à profit mon expérience professionnelle et associative en m’intégrant à l’équipe « Vivre ensemble ».

Moana Freeman

41 ans, agricultrice

Pendant mes trois années d’université en Arts Plastiques, j’ai sillonné le sud de la France en réalisant de nombreux travaux agricoles saisonniers qui m’ont menée à intégrer pleinement le milieu rural. De fil en aiguille, je me suis tournée vers une professionnalisation agricole. Je me suis installée à Dinéault il y a dix ans, pour y exercer le métier de maraîchère bio et productrice de plants maraîchers.

Mon double parcours à la fois artistique et agricole me permet d’allier aujourd’hui ces deux domaines dans l’exercice de la poterie.

Depuis, je suis mère d’une enfant de 7 ans et ici, je m’investis auprès de différentes associations locales dont l’association des parents d’élèves de l’école publique. Avec cette dernière, il m’a semblé tout naturel de lancer l’initiative pour une cantine (scolaire) dont les aliments seraient majoritairement Bio et locaux.

Consternée par la tournure des événements en 2019 et l’évolution des choix adoptés par le gouvernement, j’accorde une importance majeure au maintien des services publics, aux acquis sociaux et à une gestion du bien commun qui soit dans le respect de la durabilité.

Michel Cadiou

64 ans, retraité de France Télécom
Conseiller municipal et communautaire sortant (minorité)


Je suis né à Dinéault, face à l’église (aujourd’hui l’épicerie). J’y ai vécu jusqu’à mes 20 ans avant de partir travailler aux PTT à Rouen. Revenu au pays, j’ai épousé Annie et nous avons construit à Dinéault en 1987. Nous avons trois enfants et cinq petits-enfants. J’ai pris ma retraite de France Télécom en 2004 pour me consacrer pleinement à ma fonction de maire.

Je suis élu au conseil municipal depuis 1995. J’ai été maire de 2001 à 2014. Je suis conseiller communautaire depuis 2001 (vice-président jusqu’en 2014).

Parmi mes passions, après ma famille et la vie municipale, le football tient une grande place. J’ai pratiqué ce sport de 15 à 60 ans dans notre club, l’AS Dinéault dont j’ai été secrétaire et dont je suis actuellement le trésorier. Je suis par ailleurs amateur de généalogie (familiale et dinéaultaise), d’informatique et de danse de salon (Yakadanse).
Je souhaite poursuivre mon engagement au conseil municipal pour apporter mon expérience d’élu et la connaissance que j’ai de notre commune.

Pascale Guervilly

66 ans, retraitée de l’agriculture
Conseillère municipale sortante (minorité)


Mariée, 3 enfants, 4 petits-enfants.

Arrivés à Dinéault en 2003 après avoir cédé à un jeune couple notre exploitation agricole (vaches laitières, transformation et vente directe à Quimerc’h), mon mari et moi avons cultivé des céréales à Kreisker Lezaff.

Soucieux des enjeux environnementaux et du développement d’une économie locale, nous avons toujours pratiqué l’agriculture biologique. En cohérence avec ces valeurs, favoriser dans notre commune un approvisionnement local et de qualité pour la restauration collective me semble être une priorité.

Retraitée depuis fin 2014, je m’implique aujourd’hui en tant que bénévole à la bibliothèque où j’accueille, avec d’autres personnes, les élèves des deux écoles de la commune.

Le programme de la liste Vivre Ensemble et sa nouvelle forme de gouvernance correspondent tout à fait à mes convictions de transparence et d’équité, indispensables pour mener sereinement notre commune sur le chemin de la transition démocratique et écologique nécessaire. Il offre ainsi, selon moi, les meilleurs outils pour répondre aux besoins quotidiens et aux désirs d’avenir des dinéaultais(es).

Florian Delabrosse

31 ans, agriculteur

Je vis en concubinage, nous avons un enfant scolarisé à Dinéault.

Diplômé en ingénierie écologique, je laisse de côté la théorie pour m’engager sur un terrain plus concret et au premier plan de mes convictions : la production d’une nourriture saine. Suite à une courte formation agricole, j’ai l’opportunité de prendre la suite sur une exploitation en maraîchage biologique sur Dinéault en 2016. J’y emménage avec ma famille en 2019.

Prévoyant de m’installer durablement sur la commune, je m’intéresse logiquement à la construction de notre environnement futur. Je rejoins donc cette année la liste « Vivre ensemble » afin de participer à l’élaboration commune d’une gouvernance citoyenne sur Dinéault.

Axelle Jacquemin

43 ans, infirmière

J’habite au bourg et j’ai trois garçons de 15, 12 et 9 ans.
De ma première carrière professionnelle en gestion des écosystèmes naturels, je garde une passion pour la nature qui nous entoure et suis particulièrement attentive à la préservation de notre environnement local mais aussi à une plus vaste échelle.

J’ai changé d’orientation professionnelle et suis devenue infirmière sur le tard par intérêt pour la vie, pour les gens. Évidemment, la question de l’accès aux soins m’apparaît comme primordiale dans une petite ville comme Dineol.

Je suis également particulièrement sensible aux questions de solidarités intergénérationnelles, interculturelles, interprofessionnelles… Je crois profondément que l’échange et l’entraide peuvent être les moteurs d’une dynamique positive.

Impliquée dans le monde associatif de Dineol et du bassin châteaulinois, je souhaite participer plus concrètement à la vie de ce village qui m’a adoptée il y a maintenant treize ans.

Philippe Kermarrec

66 ans, retraité du Ministère des sports

Professeur de sport en région parisienne, j’ai exercé au sein des directions Jeunesse et sports du Val de Marne et de Seine et Marne ainsi qu’à la Fédération Française de Tennis de Table comme entraîneur national et directeur technique national adjoint.

En fin de carrière, j’ai travaillé pour la direction Jeunesse et Sports du Finistère qui m’a confié la formation des animateurs et éducateurs sportifs, le développement de l’emploi sur le département et l’instruction des aides financières aux associations sportives et de jeunesse.

Je rejoins la liste “Vivre ensemble” pour mettre mon expérience au service du secteur associatif de Dinéault, en particulier dans le domaine de la jeunesse et du sport.

Riwanon Kersalé

35 ans, ethnologue en recherche d’emploi

Dinéaultaise d’origine, élevée dans une famille bretonnante, je suis très attachée à ma région, à mon terroir et à ma commune. Désirant vivre et faire vivre la culture bretonne, je me suis investie tôt au sein d’associations locales en tant que danseuse et sonneuse et j’ai entrepris d’apprendre la langue bretonne.

J’ai par ailleurs eu la chance de voyager, à la découverte de modes de vie alternatifs, curieuse de l’altérité, me passionnant pour les civilisations anciennes et réalisant à cette occasion des carnets de voyage.

Mon parcours professionnel m’a menée à œuvrer dans les domaines de la culture aussi bien que de l’agriculture.

Diplômée en breton et en ethnologie, j’ai assumé diverses missions en musées, me spécialisant dans le domaine des patrimoines locaux et de la culture populaire.

Après plusieurs années de saisons au sein d’exploitations agricoles fruitières dans le sud de la France, je suis revenue m’installer sur la ferme familiale pour y produire du cidre vivant et naturel.

Sensible à la relation de l’homme avec son environnement – tant naturel que social – je suis actuellement à la recherche d’un nouveau projet professionnel alliant mes différentes compétences et aspirations.

Dans la continuité de mon parcours et en adéquation avec mes valeurs, m’engager avec la liste « Vivre ensemble » est pour moi l’opportunité d’agir collectivement à Dinéault en faveur de trois axes qui me tiennent à cœur :
– la culture, par la conservation et la transmission des patrimoines locaux notamment linguistiques,
– la solidarité et les liens sociaux, pour mieux vivre ensemble, en renforçant les échanges inter-générationnels en particulier en direction des plus anciens,
– l’écologie, dans le respect de notre environnement et à travers des choix éclairés pour une alimentation et des énergies saines.

Maxime Le Rousic

33 ans, artisan restaurateur de mobilier d’art

Originaire de Carhaix-Plouguer, je réside sur Dinéault depuis 2012.

J’ai obtenu mon Brevet des Métiers d’Art en 2006 après avoir réalisé mes études d’ébénisterie à Auray dans le Morbihan. Ces études m’ont fait découvrir le travail du bois et les méthodes anciennes de construction des mobiliers. Elles ont développé mes connaissances sur les différentes époques, leurs spécificités et leurs esthétismes. Cette formation m’a permis d’acquérir de la rigueur et de la minutie. Par le biais de l’association des élèves et des professeurs, j’ai été sensibilisé à la conservation de notre patrimoine et à la préservation de nos ressources forestières.

Mon diplôme en poche, j’ai mis mes connaissances en application en exerçant plusieurs métiers dans le domaine du bois : ébéniste, agenceur, escaliéteur, tonnelier et restaurateur de meubles. L’artisanat m’a tout de suite intéressé et motivé.

Aujourd’hui, je suis un artisan, spécialisé en restauration et création de mobiliers d’art.
Depuis cinq ans, j’ai développé mon activité à partir de Dinéault en couvrant un secteur relativement étendu. Récemment, j’ai investi sur la commune dans un ancien corps de ferme que je rénove, ce qui me permet de regrouper sur un même lieu mon habitation et mon atelier. Cet investissement va me permettre à terme de développer mes activités.

J’ai choisi de m’engager au sein de l’équipe « Vivre Ensemble ».
Nous partageons les mêmes valeurs et objectifs. Une dynamique nouvelle et des actions communes seront une force nécessaire pour préserver ce que nous avons. La commune nous offre un cadre de vie exceptionnel, de part sa richesse environnementale, ses services de proximité et de qualité, à nous de construire un avenir solide et réfléchi, pour tous.

Murielle Barailler Riou

62 ans, aide-soignante à la retraite

Revenue m’installer à Dinéault en 1987, j’ai toujours été inspirée et apaisée par la nature.

De mon activité d’aide-soignante, j’ai gardé la volonté de faire vivre au quotidien les valeurs de respect et de tolérance, de bienveillance et de bientraitance.

La préservation de relations harmonieuses avec notre entourage, la gestion réfléchie des ressources naturelles de la planète, la recherche des solutions pour éviter pollution et gaspillage, ou pour en gérer les conséquences, me paraissent primordiales afin d’infléchir la marche du monde pour que chacun puisse bénéficier des meilleures conditions de vie possibles.

Aujourd’hui, prenons ensemble, sereinement, le virage du changement vers un horizon plus juste et plus beau en nous appuyant sur le sens des responsabilités de chacun et sur notre intelligence collective.

Gweltaz L’Haridon

72 ans, retraité d’une société d’informatique
Conseiller municipal sortant (minorité)


Fils de paysan et paysanne de Châteaulin, j’ai toujours cultivé l’attachement au pays, à sa culture, à son patrimoine, à ses habitants.

J’ai mené ma carrière dans une société informatique pour revenir dans le Finistère et m’ancrer à Dinéault.

Père adoptif, j’ai voulu œuvrer pour une ouverture au monde au travers de nombreuses activités.

Conseiller municipal de Dinéault depuis 2001, je veux favoriser un Vivre Ensemble, dans une commune attractive, où le futur s’invente chaque jour dans le respect de tous, de notre environnement et de la planète.

Estelle Carrou

27 ans, ouvrière agricole en recherche d’emploi

Sensible aux enjeux environnementaux, j’ai fait le choix de suivre une formation en agriculture biologique afin d’imaginer la souveraineté alimentaire dans le respect des êtres humains et de notre environnement.

Originaire d’Argol, je suis très attachée à la vie à la campagne et très attentive à la qualité du lien social qui fait vivre un « petit bourg » par le biais de son marché, ses écoles, ses commerces et ses services de proximité.

Les actions visant à préserver et enrichir notre lieu de vie auront pour conséquences d’embellir notre quotidien et d’améliorer la qualité de nos relations.

C’est pourquoi je souhaite m’engager au sein de la commune où j’ai choisi de vivre, Dinéault, en apportant ma contribution au projet collectif de la liste « Vivre Ensemble » qui portera les initiatives citoyennes autour des valeurs universelles de solidarité, de partage et de transmission.

Gilles Cann

64 ans, cadre territorial à la retraite

Originaire du centre Finistère, après une expérience de gestion d’équipement culturel en Ille et Vilaine, j’ai retrouvé le département en 1990 dans le cadre d’une mission de développement touristique avec la création du pays du Porzay Menez Hom, puis au service du Conseil départemental pour l’agence Finistère tourisme. J’ai terminé ma carrière en juillet 2019.

Je me suis investi dans le secteur associatif local sur le plan sportif et dans le cadre de Menez Hom Jazz.

L’enseignement principal tiré de mes diverses expériences professionnelles et bénévoles est que l’engagement collectif est la clé de la réussite de toute politique : seul on peut parfois aller plus vite mais ensemble on va toujours plus loin.

Françoise Le Bras

53 ans, ouvrière horticole

Je suis dinéaultaise d’origine. Après des études en horticulture, j’ai dû faire quelques escapades dans le nord Finistère et le Morbihan pour mon travail.

Revenue à Dinéault, aux sources, je me suis investie dans la vie communale comme mes parents depuis toujours.

Je souhaite m’impliquer auprès de la population pour l’avenir de Dinéault avec l’équipe “Vivre Ensemble”.

Gérard Miossec

65 ans, électricien à la retraite

Originaire de Dinéault, j’habite au bourg, rue de la Déesse Brigitte.

Célibataire, j’ai travaillé près de quarante années dans des entreprises brestoises, avec des déplacements professionnels sur Paris, Dijon, Angers, Nantes, Rennes, Segré, Ouistreham, Auray.

Très investi dans les associations de Dinéault, j’ai participé au Comité des fêtes pendant une trentaine d’années dont dix en tant que président. J’ai également été joueur à l’AS Dinéault pendant près de quarante ans et y ai exercé les fonctions de dirigeant et de président plusieurs années durant.